Les avantages…

Eviter l’intervention des juridictions civiles
Le divorce par consentement mutuel permet de régler le divorce par un contrat et donc de ne pas faire intervenir les juridictions civiles. Il est laissé au soin des deux parties de régler les termes de la rupture et les conséquences qui en découlent. Il faut préciser que le juge devra tout de même valider la procédure, mais il s’agit souvent d’un formalité administrative.
Il n’est pas nécessaire d’évoquer les raisons, de faire intervenir des témoignages ou de se justifier : le divorce amiable est la solution que l’Etat souhaite promouvoir pour éviter l’engorgement des tribunaux de grande instance.

Coût de la procédure
Même dans le cas d’un divorce à l’amiable, l’intervention d’un avocat est obligatoire. En revanche, il est possible pour les parties de choisir le même avocat et donc de diviser les coûts de la procédure. A moins d’un alignement fort des parties (qui est rare), il est tout de même conseillé de prendre chacun son avocat. La procédure étant beaucoup moins longue, les frais sont moins élevés que sur les autres types de rupture du contrat de mariage.

Rapidité de la procédure
Ceux qui sont passés par cette épreuve savent de quoi je parle (procédure moyenne d’environ un an en France en 2012). Gérer un divorce au tribunal est long et pénible.

Pas de contraintes légales pour initier la procédure
Pas de durée minimale de mariage, pas de contrainte sur l’encadrement juridique des 2 parties

Les inconvenients

Cette procédure suppose un niveau de communication acceptable entre les parties
Ce sons les époux qui vont devoir établir les conséquences sur tous les niveaux, finances, garde des enfants, visite des enfants, du divorce. Il suffit qu’un des points génèrent un désaccord pour qu’un procédure devant le tribunal soit nécessaire.
Avant d’en recourir à un avocat, il est ainsi préférable de discuter des conditions de son conjoint. Il est relativement rapide de voir si, sur les grands sujets que sont généralement la pension alimentaire, les indemnités, la garde des enfants des différends existent.

Une implication des parties non négligeable pour la rédaction de la convention
Contrairement au divorce jugé par un tribunal de grande instance, le divorce à l’amiable implique que les parties valident tous les éléments du contrat. Cela implique un investissement en temps non négligeable. Il s’agit aussi de s’assurer que l’intérêt des deux parties est également respectée.

Comments are closed.